Castillon-de-Saint-Martory

Informations locales & municipales du village de Castillon-de-Saint-Martory (31)

vendredi 6 juillet 2012

PLU : Réunion publique du 04/07/2012

Le Conseil Municipal a présenté à la population le projet de Plan Local d'Urbanisme sur la commune de Castillon-de-Saint-Martory lors d'une réunion publique qui s'est tenue à la Salle des Fêtes le 4 juillet 2012 à 19 heures.

Le choix de l'horaire ne permettait pas à certains de se libérer de leurs obligations; aux parents devant s'occuper de leurs enfants, aux agriculteurs ayant à nourrir leurs bêtes, pas même à Madame Lagorce pour rentrer chez elle à une heure décente. Parmi les 27 personnes présentes, 5 membres sur les 11 que devrait compter le Conseil Municipal pour cette réunion importante.

La présentation au public s'inscrivait dans le cadre de la concertation que la municipalité s'est engagée à organiser pendant toute la durée d’élaboration du projet.

Monsieur le Maire, après un mot de bienvenue, a rapidement passé la parole à Madame Lagorce, du cabinet AGE, en charge d'assister la commune dans l'élaboration de ce plan.

L'exposé a débuté par un rappel du contexte réglementaire et du cadre législatif. Ont ensuite été indiquées les grandes étapes franchies :

  • lancement de ce nouveau PLU le 22 septembre 2009,
  • modalités d'exécution fixées par le conseil municipal et notifiées à la préfecture,
  • choix du cabinet AGE par appel d'offre,
  • ouverture d'un cahier de recueil des avis des administrés en février 2010,
  • zonage ébauché dès le début 2011 (séance du conseil municipal du 15/04/2011),
  • définition du PADD (projet d’aménagement et de développement durable).


A ce stade atteint aujourd'hui, c'est ce PADD qui nous a été présenté. Ce document, consultable en mairie comprend :
- un diagnostic de l'état de la commune, ses atouts et ses faiblesses, la caractérisation de sa population,
- la fixation des objectifs visés en termes de population (60 à 80 habitants de plus d'ici 2020),
- la définition des axes de développement durable (urbanisation du bourg en priorité et de ses hameaux, préservation du patrimoine paysager et bâti, maintien de la vocation agricole de la commune).

Le zonage et le règlement, documents qui doivent nécessairement composer le PLU, n'ont pu être présentés faute d'être aboutis à ce jour.

L'exposé quasiment terminé a alors suscité des questions et diverses remarques portant

  • sur les objectifs contestés de la concentration de l'habitat sur un territoire caractérisé par un habitat dispersé depuis des siècles et mité d'incohérences après 25 ans d'erreurs de gestion,
  • sur les tolérances réglementaires concernant les surfaces minimales et l'assainissement individuel,
  • sur le bien fondé de cette opération coûteuse alors que la carte communale répondait à nos besoins en matière de surface constructible,
  • sur le cruel déficit de communication de la municipalité actuelle.

Notre analyse :
L'exposé a déçu par son éclairage banal et peu attrayant, tant de l'état actuel de la commune que du projet à venir (aucune photo dans la projection à l'écran, des plans anciens et illisibles, aucun document remis au public).
Le PADD aurait pu être présenté beaucoup plus tôt pour être débattu mais on a mis la charrue avant les boeufs en s'occupant d'abord du zonage et des intentions des propriétaires pour vendre ou ne pas vendre avant de définir les orientations d'ensemble, ce qui est contraire à l'esprit de la loi SRU.
On nous a présenté les grandes lignes d'un projet sans aucun exemple illustrant la difficulté concrète des problèmes rencontrés.
Le déficit d'information s'est creusé et le fossé entre municipalité et administrés s'est élargi.

On a compris qu'au final, ce projet laborieux, controversé de l'intérieur par ses artisans, ne réunissait pas encore le consensus qui permettrait de le présenter concrètement aux habitants.

Ce projet ne répond pas aux attentes des Castillonais et aboutira à un règlement plus strict et plus contraignant sans pour autant augmenter les capacités d'accueil par rapport à la carte communale en cours de validité.

Si tout ne se passe pas comme les promesses électorales le prévoyaient, on sait déjà que ce sera la faute des services de l'Etat qui, heureusement, veillent à la préservation de l'intérêt général de notre commune. Une manière pour le maire de préparer l'avenir.


Commentaires

Poster un commentaire