Castillon-de-Saint-Martory

Informations locales & municipales du village de Castillon-de-Saint-Martory (31)

lundi 25 novembre 2013

Précipitation et dérapages

Le conseil municipal du 2 octobre 2013 a été consacré essentiellement à l'acquisition par la Mairie de la parcelle ZE170 au centre du bourg.


Extraits de compte-rendu de séance du 02/10/2013 :
Monsieur le Maire soupçonne des "fuites" dans le système immobilier communal. Les tractations se font en direct par téléphone depuis le bureau du notaire. Les sous-entendus du maire agacent. La précipitation est dénoncée tout comme le manque de consistance de ce dossier jugé irréfléchi : pas de projet d'utilisation de ces terrains, pas de calendrier dans un contexte préélectoral, pas d'analyse préalable de la situation financière de la commune, pas de plan de financement, vagues perspectives de revente partielle immédiate, etc, etc. Certains veulent "maîtriser l'urbanisation du village" alors que tout le monde sait bien que l'exécution des permis de construire n'est pas respectée à Castillon. D'autres s'insurgent contre ce PLU qui n'aboutit pas, qu'on nous avait promis il y a plus de 5 ans et dont l'élaboration devait durer 2 ans ! (voir bulletin municipal de juin 2008).

Après avoir rapporté les états d'âme de chacun, le projet d'acquisition pour 75 000 € est voté et approuvé par 5 élus sur les 11 membres que nous devrions avoir.

Conscient de ces graves lacunes, un second conseil municipal est convoqué exceptionnellement le samedi 16 novembre dernier à 17 heures ce qui n'empêche pas la séance de commencer à 16h20 ?

Extraits de compte-rendu de séance du 16/11/2013 :
Dans l'urgence, le financement de cette acquisition foncière est annoncé : "Monsieur le maire informe les élus qu'un emprunt de 75 000€ à 3.60% sur 15 ans sera mis en place". Pas de vote, pas de débat. C'est sans doute normal puisque ce n'est ni une décision ni une délibération mais une simple information ? Seulement 5 élus sont présents, les autres ayant boycotté ce conseil (puisqu'aucune mention de pouvoir n'est indiquée laissant supposer qu'ils n'étaient pas représentés).

Après les dernières municipales, lors de la préparation du budget 2008, le maire, soucieux de régler ses comptes avec le maire sortant déclarait : "l'endettement de la commune est tel qu'aucun emprunt ne peut être consenti avant 2017" (voir bulletin municipal d'avril 2008).

Tout ceci est incohérent et les décisions prises engagent la future municipalité dans une voie préjudiciable pour le village.

Dans ce même compte-rendu de la séance du 16/11, affiché en mairie ce lundi, on apprend également que Monsieur le deuxième adjoint en exercice "souhaite conduire une liste pour les prochaines municipales" de mars 2014, qu'une élue a "abandonné sa candidature" et qu'un autre élu "regrette de n'avoir pas été sollicité pour figurer sur cette liste". Ces considérations strictement électorales n'ont pas leur place dans cette communication officielle de la mairie de Castillon. Ces déclarations affectent l'objectivité et la neutralité de l'information municipale qui devrait être la règle d'or de toute municipalité responsable et soucieuse du respect d'autrui et de la République.

Cet affichage relatif à l’élection en dehors des emplacements réservés à cet effet est d'ailleurs interdit depuis le 1er septembre 2013 (art. L. 51 du code électoral) et les infractions à ces dispositions sont punies d'une amende de 9 000 Euros (art. L. 90).


Commentaires

    Merci,

    Merci d'aussi bien retranscrire le climat délétère qui règne dans cette mairie et qui mènera la commune dans le mur. C'est assez désespérant, mais ce n'est que réalité hélas.

    vendredi 29 novembre 2013 à 20:00

Poster un commentaire